IMG_3718

En descendant les marches

Pour éviter la monotonie de la côte, nous avons décidé de ne pas lésiner sur les pédales avec nos genoux et faire des détours pour « voir des choses » et pas uniquement suivre l’itinéraire GPS jusqu’à Bari notre destination finale en Italie. Cela nous a amené à effectuer plusieurs « détours ».

Après un premier détour dans les collines vers le village fortifié de Corinaldo (objet du précédent post), nous avons perçu tout l’intérêt de nous forcer à quitter la côte et la facilité de son terrain plat. Nous avons ainsi traversé des villages fortifiés comme Ostra, Ortona ou Termoli ainsi que des espaces préservés comme le parc régional Del Conero ou la reserve naturelle Punta Aderci. La côte des régions Marche et Abruzzes est constellée de ces magnifiques petits villages fortifiés sur les hauteurs qui doivent leur naissance aux multiples attaques des sarrasins au IXème siècle.

Le village d'Ostra

Le village d’Ostra

Un de ces détours a été l’occasion de notre premier hébergement Warmshowers (réseau d’hébergement entre cyclistes). Nous avons été reçus par Stefano et sa famille dans le village perché de Colonella sur notre route vers Pescara. Merci encore à Stefano pour son accueil chaleureux et ses conseils avisés.IMG_3670

La côte n’est plus aussi touristique depuis Pescara. On y retrouve à présent une alternance entre des petites villes côtières et une côte sauvage plus adaptée à nos besoins de bivouac mais surtout pour le plaisir des yeux ! Fini l’horrible combinaison Hotel-Bar-Plage prolongée à l’infini…

Mais ici encore, l’économie locale semble vraiment axée sur le tourisme de saison, et en ce début mars, elle sort à peine de sa léthargie hivernale. Tout le monde se dépêche de terminer les derniers travaux d’avant saison : un coup de peinture par ci, du terrassement par là, de nouveaux bungalows, la réfection des trottoirs… Malheureusement pour nous, il est encore trop tôt et dans les rares occasions que nous avons profité de ces installations touristiques, principalement les restaurants, nous sommes un peu déçus du service car les menus ne sont pas complets : pas de pizza le midi, de poissons frais, de pâtisseries en dessert… que du sur/congelé (par manque de clientèle s’excuse-t-on). Un peu frustrant de vouloir goûter la bonne cuisine italienne en basse saison.

Un des nombreux carrelet de la côte

Un des nombreux carrelet de la côte

Côté bivouac, nous avons eu notre lot de surprises. S’il reste toujours problématique de trouver des bivouacs aux abords des villes côtières (insalubrité, tranquillité, …), nous avons eu de belles nuits en des endroits insolites : en bordure de rivière dans une zone industrielle, dans une réserve naturelle en compagnie de sangliers, en plein bois et en bordure de ville sous l’autoroute. Néanmoins chacun de nous est confronté à ses propres peurs dans ces moments. Marc a le souci de rester caché en toutes circonstances, Lilie à l’opposé n’est tranquille qu’avec une autorisation de bivouaquer (que nous n’avons jamais ces dernier temps). Pour l’un, l’obscurité apaise ses peurs d’être « ennuyé » et alors que pour l’autre, elle les exacerbe. Autant dire que le ressenti de ces quatre derniers bivouacs est très différent pour l’un comme pour l’autre.

Bivouac sous l'autoroute près de Pescara

Bivouac sous l’autoroute près de Pescara

La météo s’étant montrée plus que clémente ces derniers jours (ou alors est-ce à force de descendre en direction du Sud ?), nous avons dû acheter de la crème solaire pour ne pas paraître ridiculement rouges sur les photos. Mais toute bonne chose à une fin, ce soir c’est hôtel… pour cause de pluie !

Quelques photos : Corinaldo – Lésina

4 réflexions au sujet de « En descendant les marches »

  1. faucher isabelle

    merci tous les deux de partager ce voyage , ce matin je pars au travail le cœur léger avec la vue d’Ostra et vos sourire radieux en tête
    bonne route , de tout cœur avec vous

    1. Marc & Lilie Auteur de l’article

      Coucou petite Isabelle :-)
      Nous sommes maintenant à Athènes ! J’espère que tu vas partir encore le cœur léger avec de belles images de Grèce :-) bon courage avec le boulot, mais je crois que le statut des sages femmes est en train de changer, non ? Gros bisous !

  2. M.Anne

    Bravo bravo pour ces km déjà parcourus et merci de partager votre aventure avec nous. De belles images avec de beaux sourires (même Marc !!!) c’est bon de vous voir ainsi.
    Bonne route les copains et prenez soin de vous.
    M.Anne and co.

    1. Marc & Lilie Auteur de l’article

      Coucou la compagnie ardéchoise :-) Marc fait plein de beaux sourires depuis qu’on est en Grèce : il mange des gyropita ;-) nous sommes à Athènes et profitons de quelques jours de repos sans tourista pour faire nos touristes ;-) plein de bisous à vous 3 les amis !

Les commentaires sont fermés.